Mur décoré de la Maison d'accueil Jean Bru

Modalités d’admission


Logo de la Maison d'accueil Jean Bru

Les jeunes filles sont confiées à la Maison d’accueil Jean Bru :

  • dans le cadre d’une décision administrative d’accueil provisoire qui définit les objectifs du placement et organise sa mise en œuvre,
  • suite à une mesure d’investigation éducative ou à un signalement dans le cadre d’une procédure d’Assistance Éducative confiant la mineure au Président du Conseil Départemental (ASE),
  • dans le cadre d’une décision de placement direct.

Les propositions d’admission proviennent de l’ensemble des acteurs de la Protection de l’enfance, publics et associatifs :

  • services d’investigations (IOE, enquêtes sociales),
  • services d’AEMO,
  • foyer de l’enfance, MECS, établissement médico-sociaux et de santé…

La procédure d’admission associe les partenaires à la démarche.

Les principaux critères d’admission sont :

  • Avoir été victime d’agression sexuelle intrafamiliale.
  • La participation et la collaboration acquise ou susceptible de l’être avec la famille.
  • L’implication des partenaires socio-éducatifs.

Des relations sont établies avec les référents départementaux qui sont régulièrement informés de la mise en place et de l’évolution du projet individuel de la jeune fille. Un séjour dans l’établissement d’une demi-journée est prévu lors de la pré-admission, la décision définitive intervenant dans les huit jours.

L’adhésion de la jeune fille au projet personnalisé est l’un des éléments de la décision. La recherche de l’adhésion sous-tend toutes les actions proposées tout au long du placement. Les séjours en famille et le projet de retour sont ainsi préparés avec la jeune fille qui est accompagnée dans ses démarches.

Après son départ, chaque ancienne résidente, si elle le souhaite, peut maintenir un lien avec l’établissement et bénéficier de soutiens ponctuels.

Dossier d’admission


La Maison Jean Bru Capacités d’accueil Contact