Retrouver confiance

ash

Un lieu spécialisé dans la prise en charge de jeunes filles victimes d’inceste

ASH du 25 septembre 2009 © Eléonore Varini

Depuis 1996, la maison d’enfants à caractère social Jean-Bru, à Agen, accueille des adolescentes et préadolescentes ayant subi des sévices sexuels au sein de la famille. Celles-ci y bénéficient d’un suivi pédagogique et thérapeutique qui les aide à quitter le statut de victimes et à adopter une démarche d’autonomie.

Face à l’inceste

Le Journal des psychologues n° 244 de février 2007 © Luc Massardier

Pourquoi réunir en un même lieu des jeunes filles exclusivement victimes d’inceste et aller ainsi à l’encontre des pratiques professionnelles courantes ? C’est à cette question que l’auteur donne une réponse à partir de son expérience et de sa connaissance de la clinique de l’inceste.

Jeunes victimes d’agressions sexuelles. Une maison pour vivre normalement

Le Quotidien du médecin du 6 juin 2006 © Audrey Bussière

La maison d’accueil Jean bru, à Agen, accueille une vingtaine de fillettes et jeunes filles qui ont été agressées sexuellement. Elle fête aujourd’hui ses dix ans et dresse le bilan de ses réussites et de ses maladresses. Les éducateurs y mènent un important travail de rapprochement avec les familles, condition essentielle à l’épanouissement des pensionnaires. Un centre pour garçons, victimes des mêmes violences, devrait bientôt voir le jour.

Fallait-il regrouper dans un même lieu des jeunes filles ayant souffert d’agressions sexuelles ?

Et si on écoutait ce qu’elles en disent ?

Lien Social n°769 du 13 octobre 2005 © Monique Castro

Agnès Martial, ethnologue, a rencontré sept anciennes résidentes de la maison Jean Bru et leur a posé la question.

Vivre après l’inceste

Lien Social n°769 du 13 octobre 2005 © Monique Castro

En regroupant, voici dix ans, des jeunes filles victimes d’agression sexuelle dans un même lieu, les professionnels de la Maison d’accueil Jean Bru à Agen s’avançaient sur un terrain inconnu. Solidement encadrée par un comité scientifique, la démarche semble assez concluante pour qu’un centre destiné cette fois aux jeunes garçons ouvre prochainement ses portes.

La prise en charge de pères en milieu pénitentiaire

Entretien avec Luc Massardier, psychiatre, praticien hospitalier à l’hôpital Sainte-Anne à Paris et consultant en milieu pénitentiaire

Lien Social n°769 13 octbre 2005 © Monique Castro

En prison, le travail de thérapie tente d’amener ces pères à prendre conscience de la gravité des actes qu’ils ont commis sur leur fille.